Caval, la marque de sneakers qui court après la différenciation

Caval-Vincent-Mia-Divine-purple
Baskets unisexes Vincent & Mia en cuir lisse blanc et cuir velours bordeaux aubergine, prix boutique conseillé 150€.

Des baskets unisexes élégamment dépareillées, tel est le concept de la jeune griffe Caval. Conçues en France et fabriquées au Portugal, les paires affirment leur différence par des lignes asymétriques et des jeux de couleurs graphiques.

« Pourquoi se contenter de deux chaussures identiques quand infiniment plus de possibilités s’offrent à nous ? » Achille Gazagnes, Simon de Swarte et Benoît Habfast, le trio fondateur de la marque de baskets dépareillées Caval, a fait le choix de proposer une chaussure droite et une chaussure gauche différentes couplées de jeux d’asymétrie, de couleurs ou de motifs graphiques. Ou comment « intégrer de l’asymétrie dans un monde normé » ? Diplômés d’écoles de commerce, les trois amis ont lancé leur griffe fin 2017. Leur collection unisexe compte aujourd’hui deux modèles complémentaires déclinés en six coloris. Entièrement conçus en cuirs d’origine italienne – lisses ou suédés -, de la doublure intérieure à la tige, les modèles sont dessinés dans l’hexagone et fabriqués au Portugal, à Guimarães, non loin de Porto. Cousus stroebel, ils se déclinent du 35 au 46 (la pointure 47 est en cours de développement), au prix boutique moyen de 160 euros.

Caval-Korben-Leeloo-Pink-Night
Baskets unisexes Korben&Leeloo en cuir coloris nude et bleu nuit, fabriquée au Portugal, prix boutique conseillé 150€.

Jeu des sept différences

Cherchez les sept différences entre les baskets droite et gauche ! Les bandes de cuir colorées sont orientées en sens opposé ; la griffe Caval est coupée en deux entre les languettes ; les couleurs changent d’emplacement d’une chaussure à l’autre ; un seul œillet est présent sur le pied droit ; les perforations suivent des trajectoires opposées ; deux marquages V et A apparaissent à l’arrière du talon – pour Vivre Asymétrique – ; et la semelle intérieure arbore un marquage différent : « Imaginé en France » et « Fabriqué au Portugal ». Gagné !

Volontairement intemporelle, la gamme est renouvelée en coloris mais pas systématiquement de manière saisonnière. « Nous préférons proposer régulièrement des éditions limitées », explique Achille Gazagnes. Telle cette capsule 98-18 sortie l’été dernier à l’occasion de la victoire en Coupe du Monde de football de l’équipe de France disponible exclusivement sur le site marchand de la marque.

Marque communautaire, Caval privilégie la communication directe avec ses « Cavaliers/ières » surnom donné par les fondateurs à leurs aficionados. La proximité avec leur cœur de clientèle leur permet de réaliser 40 % des ventes grâce au bouche-à-oreille. Très attentionnés envers leur fidèles clients, les créateurs leur envoient deux semaines, puis deux mois après l’achat, un questionnaire de satisfaction.

Caval-Vincent-Mia-Divine-purple-sneakers
Parmi les 7 différences entre les pieds droit et gauche, deux marquages V et A apparaissent à l’arrière du talon - pour Vivre Asymétrique -.

De nouvelles formes et matières prochainement  

À l’image du couple de chaussures qui se forme selon l’asymétrie choisie, les créateurs ont nommé leurs baskets de prénoms de couples emblématiques du cinéma. Ainsi le premier modèle, à double bandes asymétriques, a été baptisé Korben&Leeloo en référence aux personnages du film Le Cinquième Élément, et le deuxième Vincent&Mia, clin d’œil à Pulp Fiction. Un troisième modèle de forme plus sportive monté sur une semelle de type running complètera l’offre en septembre. Toujours en cuir, il sera proposé au prix boutique conseillé de 180 euros. Et l’été prochain, un modèle en toile pourrait faire son apparition. Les jeunes entrepreneurs envisagent également de proposer une ligne de chaussettes dépareillées sur le même concept que leurs baskets.

CAVAL-Team
Le trio fondateur de Caval - Simon De Swarte, Achille Gazagnes et Benoît Habfast - de gauche à droite, à l’occasion d’un pop-up chez l’Exception à Paris.

Caval développe sa présence en boutique en France et en Europe

Si les ventes Online en direct représentent aujourd’hui 80 % de son activité, la marque compte un corner au sein du grand magasin parisien Printemps Haussmann, une enseigne avec laquelle elle va entamer, à partir de juillet et jusqu’en décembre, le « Caval Printemps Tour » lui permettant de s’implanter dans les Printemps en région parisienne à Lille, Lyon, Toulon, Marseille, Rouen… Les collections sont également diffusées dans plusieurs concept-stores comme L’Exception, Fleux, Own History ou encore La Garçonnière à Paris, le 609 à Montpellier ou au sein de la boutique de chaussures Walk the Line à Gand en Belgique. Dès la rentrée prochaine, Caval fera ses premiers pas en Allemagne. Dans cette optique, Caval a exposé au début de l’année pour la première fois sur les salons Pitti Uomo à Florence, Who’s Next à Paris et Micam Milano à Milan.

Rédaction Laëtitia Blin

j'AIME
TWEETER
PIN IT
LINKEDIN
Les Portes du Cuir : 27-29 Sept.19

Consultez
le best-off
de la rubrique