Les nouveaux concept-stores oscillent entre vintage et futurisme # 1

Arive Cloud store Paris
Cloud Store est le premier concept-store d’Arive ouvert à Paris.

Atelier de cordonnerie d’antan, réalité augmentée, livraison sur tapis roulant in situ ou via des coursiers en vélo : depuis ce printemps, les innovations retail font le grand écart entre le vintage et la haute technologie en passant l’économie circulaire dans de nouveaux concept-stores. 

Le Cloud Store fait découvrir la start-up Arive aux Parisiens

Mieux faire connaître son application aux Parisiens. C’est le but du Cloud Store, le premier concept-store d’Arive, ouvert en juin dernier sur 500 m2 au 3, rue Portefoin dans le quartier du Marais, un arrondissement prisé par la cible de prédilection de la start-up allemande : les urbains de 25-35 ans, friands de produits lifestyle triés sur le volet et originaux.
Surnommée le « Deliveroo de la mode », Arive a lancé son application en 2021. Inspiré par le succès de la livraison de petits plats à domicile ou au travail, un duo de jeunes munichois, Maximilian Reeker et Linus Fries (passés par HEC Paris) a décidé d’appliquer la recette au lifestyle. Arive livre en moins d’une heure à vélo – développement durable oblige – une sélection pointue de vêtements et accessoires de mode ou sport, de cosmétiques, objets de décoration, produits bien-être, boissons vitaminées, alcools, magazines de mode, etc.
Après avoir démarré dans les grandes métropoles d’outre-Rhin (Berlin, Francfort, Hambourg, Munich), la start-up vise d’autres métropoles européennes. Elle a ainsi posé pied à Paris intra muros (sa banlieue ne pouvant être livrée rapidement à vélo).

Arive concept store lifestyle Paris
Surnommé le « Deliveroo de la mode », Arive livre en moins d’une heure à vélo une sélection pointue de produits lifestyle originaux.

Instagrammable

Pour mieux s’y faire connaître, elle s’appuie sur un concept-store hors du commun. Très instagrammable, celui-ci a été conçu par l’agence Volontiers, qui a collaboré avec Nike, Virgil Abloh ou feu le concept-store Colette. Il se distingue par son décor de science-fiction, où le nuage sert d’élément décoratif de référence, clin d’œil au “cloud” dans lequel évolue l’application.
Une sélection des produits vendus par l’application y est mise en valeur, soit 326 sur les 1 700 références au total, renouvelées tous les mois. Sur des tables aux formes de cumulonimbus, sur un immense tapis et sous des suspensions évoquant aussi des nuages, ou sur des étagères, sont disposés des choix thématiques évoquant par exemple les vacances, la mode, le sport, le moment de l’apéritif… Le visiteur peut ainsi découvrir et jeter son dévolu sur tel ou tel produit. Pour l’acquérir, il doit d’abord télécharger l’application à l’aide du QR code affiché sur des écrans. Les produits sont en effet tous stockés dans un entrepôt de 250 m2 adossé au magasin, à la superficie analogue. On peut ainsi se faire livrer soit sur place le produit, qui arrive sur un tapis roulant, soit chez soi à domicile par un coursier à vélo. Pour mieux prendre le temps du choix, il est possible de faire une petite pause dans un espace ad hoc, pour y déguster café ou jus de fruits tout en feuilletant un magazine ou un livre mis à disposition.

Connecter le client à la marque

Pour attirer le visiteur, le concept-store, qui ne dispose pas de vitrine sur la rue et est placé un peu en retrait, organise mensuellement des animations. Pour sa soirée d’inauguration le 3 juin dernier, une poignée d’influenceurs (BlackMaroccan, Clément Giraud, Armannafeei, JaimeToutChezToi…) a été conviée pour faire connaître, via des posts, les trouvailles du Cloud Store. Le 13 juillet, un DJ animait un apéritif découverte convivial, destiné à séduire les passants. Après une interruption en août, davantage d’événements sont prévus en septembre pour faire le buzz autour d’Arive. « Avec ce lieu, nous avons voulu faire en sorte que le client puisse se connecter avec la marque et qu’il n’aille pas seulement sur l’application. Il doit pouvoir se rendre sur place, où nous prenons le temps de lui parler et de lui expliquer les produits », explique l’Experience Manager Daniela Reyes Vanegas.
Parmi le choix visible le jour de notre visite, la filière cuir était représentée par quelques étuis ou accessoires pour smartphones. Côté chaussures, une paire de sneakers de la marque américaine Autry ou de tongs australiennes éco-responsables signées Sleeps affichaient en revanche des matières synthétiques. Côté accessoires de mode, deux marques françaises – les casquettes brodées Maison Labiche ou les chaussettes Kitsuné étaient proposées. Le tout à des prix accessibles, pour des achats dans l’ensemble plutôt coup de cœur. « Nous menons des partenariats avec des marques du monde entier, avec pour critères de sélection la qualité, le design et le fait qu’on ne trouve pas leurs produits partout. Nous réalisons des tests sur l’application et si le produit plaît, nous le conservons », poursuit Daniela Reyes Vanegas. Ce concept-store parisien restera ouvert au moins jusqu’à fin décembre. 

Inscrivez-vous à la Newsleather pour recevoir nos articles à votre rythme et selon vos préférences de thématiques.

Rédaction Sophie Bouhier de l’Ecluse

j'AIME
TWEETER
PIN IT
LINKEDIN
Cuir Invest

Consultez
les derniers articles
de la rubrique

ante. quis eleifend leo. non Aenean fringilla mi, felis

Inscrivez-vous pour recevoir la newsleather à votre rythme et selon vos préférences de lecture.Inscrivez-vous à la newsleather gratuite