Anne Thomas des souliers
au féminin singulier

Derbies en veau glacé noir
Mocassins Simon en agneau nappa vert irisé, prix boutique conseillé 260€.

Après avoir établi sa marque éponyme autour d’une ligne de bijoux minimalistes, la créatrice Anne Thomas y a adjoint depuis cinq ans une ligne de chaussures féminines au style épuré et fort, développée avec son compagnon Stéphane Salimochi.

C’est tout d’abord pour ses bijoux délicats en céramique que la créatrice Anne Thomas s’est fait connaître en 2005. Son travail se construit autour d’accessoires épurés, en laiton doré à l’or fin, qui dessinent une féminité discrète et subtile et rencontrent un beau succès à l’étranger et en France. Depuis 2013, l’essor pris par la collection de bijoux permet à la marque de poursuivre son développement sur un autre domaine de l’accessoire qu’Anne Thomas affectionne : la chaussure.

C’est Stéphane Salimochi, le compagnon de la créatrice, fort de son expérience en tant qu’agent pour des marques créatives de souliers, qui œuvre tout particulièrement au développement de cette nouvelle gamme, entièrement dédiée à la femme.

Des modèles épurés empruntés à l’univers masculin

L’approche créative reprend les codes esthétiques d’élégance et de raffinement dans la simplicité, déjà exploités par Anne Thomas pour sa ligne de bijoux. Les modèles réinterprètent des classiques de la chaussure masculine et les féminisent en y ajoutant des découpes sur le coup de pied, des ornements discrets plaqué à l’or fin, comme des clins d’œil aux bijoux et des talons confortables, carrés ou ronds, ne dépassant pas 5,5 centimètres.
Un style preppy chic, intemporel, composé de beaux basiques joliment détournés.
Inspiré par les très traditionnelles chaussures Oxford, le modèle Natsumi a par exemple perdu son laçage, créant un hybride entre la chaussure derby et le mocassin.

Des mocassins d’ailleurs très présents dans ces collections, en version plate ou avec talons, les empeignes sont hautes, parfois carrées, d’autres découpées profondément sur les cotés, comme pour le modèle Simon.

Les escarpins, bottines et bottes à talon ont rejoint les collections, apportant une variante pour celles qui souhaitent prendre de la hauteur tout en conservant une esthétique minimaliste.

Boots en veau velour kaki
Boots Michèle en veau velours kaki, prix boutique conseillé 280€.

Des couleurs puissantes au cœur des collections

C’est aussi dans le choix des cuirs, aux couleurs soutenues et puissantes, que la marque se distingue. Evoluant au fil des années, la sélection essentiellement composée au départ de veau glacé, utilisé pour la confection des modèles de derbies alors prédominants, s’est diversifiée. Depuis deux ans on y trouve de plus en plus d’agneau nappa, entrant dans la fabrication des nouveaux modèles d’escarpins et mocassins souples.

C’est chez des tanneurs italiens de grande qualité, retenus pour leurs vastes gammes de couleurs et de finitions que les cuirs sont sourcés.  Les nappas se déclinent dans des tons de châtaigne et de caramel, mais aussi d’or pâle ou de vert vif irisé qui apportent une touche d’éclat. Les cuirs exotiques sont aussi présents, avec du kangourou traité en gaufrage façon crocodile.

Comme beaucoup de jeunes marques, la problématique des minimums de commande de matière est un sujet important chez Anne Thomas. La marque travaillera pour la première fois, lors de la saison printemps-été 2019, avec un tanneur français qui lui ouvre sur stock son beau catalogue d’agneau aux couleurs classiques traitées avec subtilité.

Un partenariat fort avec un fabricant portugais

De même il était important de trouver des fabricants répondants aux grandes exigences qualitatives de la marque et accompagnant sa croissance et le développement de collections cohérentes, sans faire peser trop de contraintes de minimums de commande.

C’est au Portugal que le partenaire idéal a été trouvé. Travaillant jusqu’alors avec deux usines, la marque se recentre cette saison uniquement sur son fabricant historique. Une usine familiale artisanale, qui produit les souliers à la main depuis la première collection. Un allié précieux dans la mise au point de la vingtaine de modèles créée chaque saison, qui joue un rôle important dans le conseil technique et garantit une qualité de fabrication optimale et homogène.

Une marque qui mise sur la pérennité et l’intemporalité de ses modèles

Cette grande qualité, qui préside à la création des modèles Anne Thomas, couplée à leur style intemporel de classiques revisités, en font une marque s’inscrivant dans la durée avec des produits qui traversent les époques. Ils s’adressent à une cliente privilégiant l’achat de belles pièces pour construire son vestiaire. Une philosophie du peu mais du mieux, faisant fi des tendances et même des saisons, qui pousse la marque à créer un socle de modèles reconduits collection après collection, autour duquel gravitent des nouveautés.

Représentant à peu près 40% des collections, ces modèles iconiques telles que les derbies lacées Jackson ou à double boucle Mr. Thomas, ne sont jamais soldés dans leur forme classique, en veau glacé noir. Un positionnement qui est respecté par les distributeurs de la marque, qui s’engagent ainsi fortement à ses côtés et bénéficient d’un stock permanent disponible en retour.

Escarpins en agneau nappa irisé jaune d'or
Escarpin Mimo en agneau nappa irisé jaune d’or, prix boutique conseillé 260€.

Un développement construit d’abord à l’étranger

S’appuyant sur le développement de la marque avec ses bijoux à l’étranger, les créateurs ont choisi de faire de la chaussure un produit fort à l’international dès son lancement en 2013, pour ensuite travailler le réseau français. Une stratégie qui se justifie aussi à l’époque par le positionnement un peu atypique dans le paysage français de cette marque moyen-haut de gamme, avec un prix médian autour de 250 euros et un style clairement nouveau sur le marché de la chaussure féminine. Les chaussures Anne Thomas réalisaient jusqu’à cet hiver 90% de leurs ventes à l’étranger, une tendance qui est en train d’évoluer.

C’est d’abord les Japonais, pour leur amour des belles pièces et leur attrait pour l’élégance décontractée, qui ont adopté les modèles puis les américains, férus de nouveauté et amoureux de ce style affirmé à la féminité nouvelle, qui leur emboitèrent le pas. La marque est présente dans de beaux points de vente tels que Journal Standard à Tokyo et Need Supply à Richmond.

Un réseau de distribution français sélectif fidèle

Fortes de ces premiers succès, les collections Anne Thomas ont été très vite repérées en France par de belles boutiques sélectives. Ainsi, à Paris Centre Commercial, grand spécialiste de la mode éthique et du slow fashion, a été le premier concept store à croire en elles. De belles boutiques en province ont aussi misé sur la marque, telle The Graduate Store à Bordeaux. Dès la saison prochaine, les chaussures Anne Thomas seront disponibles chez 58M, French Trotters et Le Mont St Michel.

Un beau développement s’amorce pour la marque Anne Thomas, étayé par l’ouverture depuis 2017 de ses deux premières boutiques en propre à Paris et à Lyon, sa ville d’origine et une cinquantaine de distributeurs dans le monde entier.

Un essor pas à pas pour une jeune marque indépendante, à la croissance organique régulière et qui voit loin.

Rédaction Hélène Borderie

j'AIME
TWEETER
PIN IT
LINKEDIN
Les Portes du Cuir : 27-29 Sept.19

Consultez
le best-off
de la rubrique