Alouvia,
nouvelle maroquinerie
de caractère

Alouvia Contre toi maroquinerie
Doublé cuir, le sac Contre-toi est doté d’un rabat maintenu sous une patte de fermeture gansée d'un lien de cuir, appelée bredissure. Grâce à un astucieux système de bandoulière rétractable, il peut être porté de trois façons.

Une marque française singulière, durable et contemporaine, inspirée de l’univers de la sellerie, c’est ainsi que Cécile Peyre définit Alouvia, née en 2018. Focus sur ce nouveau label de maroquinerie haut de gamme, aux lignes résolument modernes, subtilement panaché de couleurs et twisté de finitions soignées.

Alouvia c’est l’histoire de la passion de Cécile Peyre pour le cuir qui remonte à son enfance, transmise par son père maître-sellier en Normandie. Petite, elle l’accompagnait régulièrement dans les haras nationaux où il enseignait et en profitait pour confectionner de petits articles, des bourses, des ceintures, découvrant les différents types de cuirs et leurs particularités. L’univers d’Alouvia est donc inspiré de la sellerie et de ses codes, transposés à la maroquinerie, telle l’utilisation de la brédissure, cette lanière dans laquelle vient s’entrelacer une bandelette de cuir pour former une poignée ou une patte de fermeture, dans un esprit très couture.

Jeux de contrastes

Sac trotteur, pochette à glisser dans un sac ou à porter en soirée au poignet comme à l’épaule, porte-cartes de crédit ou porte-monnaie, les créations signées Alouvia, au design minima­liste, mixent les matières : toucher lisse, soyeux ou velours. L’intérieur est habillé de cuir et joue sur les contrastes. La finesse des détails vient équilibrer la robustesse des éléments de la sellerie. 

Adaptés à une vie citadine, les sacs de petit format, légers et fonctionnels, sont conçus à partir de cuirs provenant de tanneries françaises et italiennes. Pensés pour s’adapter à chaque moment du quotidien, les modèles se déclinent, en petites séries, dans une palette de coloris panachés : noir intense façon pony, lisse ou velours, bordeaux, bleu indigo, gris bleuté, bordeaux ou encore rose blush. Ainsi le sac trotteur Contre-toi, qui, grâce à son astucieux système de bandoulière rétractable, peut être porté de trois façons.

Alouvia Suis moi maroquinerie
En cuir de vachette façon pony et cuir lisse de bovin pleine fleur noir, le modèle Suis-moi est façonné dans un atelier maroquinier français. Prix boutique conseillé : 690 euros.

Hommage au savoir-faire maroquinier

Ces créations sont façonnées artisanalement dans des ate­liers en France et au Portugal, spécialisés dans la fabrication haut de gamme et sélectionnés pour leur savoir-faire. La bijouterie vient d’Italie et les écrins de France et de Belgique. « Un moyen de valoriser l’économie locale et de limiter notre impact sur l’environnement en réduisant notre empreinte carbone. » Comptez de 145 euros, prix boutique conseillé, pour le porte-monnaie/cartes de crédit Retiens-moi, à 390 euros pour le sac trotteur Contre-toi en cuir de bovin pleine fleur et jusqu’à 690 euros pour le sac Suis-moi en cuir de vachette façon pony tigré et cuir lisse de bovin pleine fleur caramel, kaki ou noir. 

Formée aux techniques de coupe, de moulage de patronage de confection, Cécile Peyre a suivi le cursus parisien de l’Atelier Chardon Savard en stylisme de mode. Après plusieurs années passées au service de grandes maisons de luxe, en prêt-à-porter, accessoires et maroquinerie, elle décide de développer ses propres modèles. En 2017, sa découverte d’un petit atelier dans le Centre-Loire l’amène à franchir le pas. Dirigé par une jeune artisane formée chez Les Compagnons du Devoir avec qui elle partage les mêmes valeurs, cet atelier confectionne la majorité de ses collections, la ligne Contre-toi étant, quant à elle, conçue au Portugal, dans la région de Porto.

Une identité aux multiples facettes

Commercialisée depuis mars 2018, la marque tire son nom du mot Alouvi, d’origine normande comme la créatrice, qui, « au sens figuré, se dit d’une personne acharnée, en proie à un désir ardent. C’est cette femme qu’Alouvia représente », explique-t-elle. Une femme passionnée, enthousiaste, qui entretient un lien de séduction avec son sac. D’où la dénomination de chaque ligne : Suis-moi, Contre-toi, Je te fuis et Retiens-moi.

Aujourd’hui disponible sur son site internet et à l’occasion de ventes éphémères, la marque entend développer sa distribution en boutiques sélectives en France et à l’étranger « dont l’univers correspond à l’image d’Alouvia ». Afin de renforcer sa visibilité, elle a ainsi participé, pour la première fois, au salon Who’s Next en janvier à Paris.

Rédaction Laëtitia BLIN

j'AIME
TWEETER
PIN IT
LINKEDIN
Je découvre Cuir Invest

Consultez
le best-off
de la rubrique