Maison Soler, première tannerie de cuirs d’autruche en France

Tanneur Jorge Soler
Jorge Soler, tanneur et taxidermiste–ostéologue.

Les fabricants de chaussures, maroquiniers et grandes maisons peuvent désormais compter sur une tannerie du Cantal pour se procurer des cuirs d’autruche 100% français.

C’est grâce à Jorge Soler, tanneur et taxidermiste-ostéologue, en partenariat avec une vingtaine de fermes françaises qui élèvent cet oiseau exotique pour la consommation de sa chair, que la valorisation de sa peau en circuit court est rendue possible.

Car produire du cuir d’autruche c’est un peu comme marcher sur des œufs ! Loin des grandes tanneries industrielles d’Afrique du Sud, Jorge Soler tanne, teinte et applique lui-même les finitions sur les surfaces perlées dans son atelier du Cantal. Un savoir-faire qui demande une grande dextérité et un travail d’extrême précision. Maison Soler table sur une capacité de production de 2 500 à 3 000 cuirs précieux par an, et s’est lancée dans la construction de sa propre station d’épuration. De quoi satisfaire l’exigence de qualité et de traçabilité des consommateurs de produits de luxe friands de rareté.

cuirs autruche Maison Soler
Maison Soler table sur une capacité de production de 2 500 à 3 000 peaux par an.

Le cuir d’autruche en bref

Les premières fermes d’élevage d’autruches apparurent XVIIIème siècle en Afrique du Sud, dont les plumes étaient très en vogue. Aujourd’hui, ce pays compte plus de 400 fermes d’élevage de cette espèce acclimatée au climat chaud et sec, destinée à la production de viande, contre une trentaine en France. Leurs peaux sont valorisées depuis les années 60, source de revenu supplémentaire pour les éleveurs. Généralement, le tannage des peaux d’autruche exige près de 8 semaines. Les peaux sont essentiellement tannées au chrome mais elles peuvent faire l’objet d’un traitement à base de tanins végétaux. Le cuir d’autruche peut être fini dans une grande palette de couleurs, et même poli à la main à la pierre d’Agate pour un aspect brillant. D’une surface moyenne de 144 dm², ces peausseries d’exception sont aisément reconnaissables à leurs picots qui ornent exclusivement le centre, soit un carré de soixante centimètres de côté dans le meilleur des cas, ce qui rend son usage plus difficile pour l’habillement.
Très résistant, le cuir d’autruche est une matière idéale pour la fabrication de chaussures ou de maroquinerie, petite maroquinerie, ceintures et horlogerie (bracelets de montre) ou produits quotidiens exposés aux griffures et frottements. Enfin, il est dispensé du certificat CITES contrairement à la plupart des cuirs exotiques.

Inscrivez-vous à la Newsleather pour recevoir nos articles à votre rythme et selon vos préférences de thématiques.

Rédaction Juliette Sebille

j'AIME
TWEETER
PIN IT
LINKEDIN
Cuir Invest

Consultez
le best-off
de la rubrique