Fashion Revolution Week :
le pop-up ludique d’Altermundi pour consommer responsable

le Pavillon Élysées a rouvert ses portes en 2018
Crée pour l’exposition universelle de 1900, le Pavillon Élysées a rouvert ses portes en 2018. Converti en espace événementiel, la ville de Paris y accueille le Traiteur Té, entreprise du Groupe Sos, Thierry Marx, en est le chef à demeure.

Le concept 

Pionnier du concept-store équitable et responsable, Altermundi s’installe au Pavillon Élysées sur l’une des plus célèbres avenues au monde le temps d’un pop-up à l’occasion de la Fashion Revolution Week. L’enseigne retail lifestyle, proposant aussi bien de la mode que des objets pour la maison, a intégré dès sa création il y a seize ans, les valeurs sociales et environnementales dans sa politique d’achat. Son crédo d’origine ? Sourcer des produits dans les pays du Sud – Asie, Afrique, Amérique Latine – en garantissant des conditions de travail et de rémunération justes. Depuis Altermundi a évolué vers une approche globale du durable, qu’elle décline dans six boutiques : rue de Charonne, rue du Temple, rue du Faubourg Saint Martin, rue Ordener, rue des Martyrs et voie Georges Pompidou à Paris. En forte progression, l’enseigne est sur le point d’ouvrir deux nouveaux points de vente, rue du Commerce et rue de Levy. Aujourd’hui, le réseau valorise la slow fashion, offre durable au sens propre du terme, avec des produits anti usage unique, que l’on va conserver longtemps, tenant compte d’un aspect environnemental, d’un aspect social ou les deux. Alors qu’il y a quelques années « c’était très difficile de trouver des produits éthiques et esthétiques », l’éveil des consciences a fait son chemin, y compris d’un point de vue des fabricants. Altermundi propose une offre complète dans des univers très variés : de la vaisselle classique ou nomade, des baskets, de la déco, des jouets, des produits de beauté…pourvu que le postulat d’origine soit respecté. « Faire de l’éthique et de l’environnemental c’est bien mais il faut être réaliste, si les produits sont trop chers et pas jolis, ils ne trouveront pas leur public. » remarque Vanessa Gonzalez, Retail Manager.

Pavillon Elysee
Pionnier du concept-store équitable et responsable, Altermundi s’installe au Pavillon Élysées sur l’une des plus célèbres avenues au monde le temps d’un pop-up à l’occasion de la Fashion Revolution Week.

On y trouve

Se faire plaisir ou faire plaisir en consommant durable c’est possible, la preuve par trois !

Sélection maison : Best-seller de l’enseigne, dans la mouvance zéro déchet, la gourde 24 bottles très légère et nomade, existe également en thermos. Elle vient remplacer l’usage à répétition des bouteilles en plastique et les multiples étapes de production, acheminement, gestion des déchets et recyclage qui en découlent. Dans le même esprit, la vaisselle nomade zéro gâchis alimentaire, incarnée par les lunch box occupe un rayon de choix. Exit le plastique, optez pour des petits objets du quotidien en bambou. Sans engrais, ni pesticides, la plante qui pousse le plus vite au monde, pourrait bien devenir le premier fournisseur de manches de brosses à dents 100% biodégradables ! Les articles made in France ne sont pas en reste avec les iconiques Peugeot, Opinel, Gien et les authentiques bols bretons.  Fabriqués à Pornic sous la marque Pied-de-Poule, ces derniers sont issus d’un regroupement d’artisans locaux en réponse à la concurrence chinoise, parce que même en Bretagne on achète des produits made in China !

Best-seller de l’enseigne, dans la mouvance zéro déchet, la gourde 24 bottles très légère et nomade vient remplacer l’usage à répétition des bouteilles en plastique et les multiples étapes de production, acheminement, gestion des déchets et recyclage qui en découlent.

Sélection mode : Saviez-vous que l’on peut concevoir des lunettes de soleil à partir de 3 bouteilles de plastique recyclées ? Et bien pour chaque paire achetée, une trousse est offerte à un enfant et vous repartirez avec un crayon à planter : magique les petites graines se libèrent au contact de la terre. Tout cela à un prix raisonnable, entre 49 et 69 euros la paire. Merci Parafina !

Adepte des matières recyclées, on ne présente plus la marque outdoor à succès Patagonia, surfant sur la tendance « gore core », à la frontière de la mode et du sport, avec des looks pour randonneurs urbains. Et on ne compte plus les passants parisiens chaussés des sneakers V10 de Veja. Coton bio du Brésil, cuir de tannage végétal aux extraits d’acacia, caoutchouc naturel d’hévéa d’Amazonie, textiles recyclés…l’ecological friendly frenchy native brand n’a de cesse d’explorer process et matières. Fruit de cinq années de recherche, elle vient de lancer un nouveau modèle, Campo, en coton enduit minorant de moitié l’usage du Polyuréthane au profit d’une résine de maïs, rebuts de l’industrie alimentaire. Tout comme chez la marque ibérique El Naturalista, l’offre de chaussures vegan cohabite avec les modèles en cuir, montés sur des semelles en caoutchouc d’un nouveau genre. Ultra résistantes, elles sont incrustées de coquilles de mollusques recyclées comme alternative au rebut de tonnes de coquillages dans le processus de production des conserveries en Galice.

Chez Panafrica c’est la wax qu’on préfère ! Tissée dans un centre d’excellence textile par des femmes burkinabés, les cotons cirés aux motifs colorés, fil conducteur du style et de la démarche sociale, économique et environnementale de la marque, financent le don de matériels scolaires et de formations sur le continent africain. S’agissant de prêt-à-porter, Alermundi distribue quelques lignes prometteuses en quasi exclusivité sur le territoire français, telles Armedangels, marque allemande détentrice du label GOTS (Global Organic Textile Standard) qui certifie aussi bien les matières premières textiles biologiques que les conditions de travail sur toutes les étapes de fabrication de la chaîne. « Nous proposons également une marque de vêtements pour homme, Knowledde Coton Apparel, à base de bons basiques bien coupés, dans des matières de qualité. Leurs indémodables chinos séduisent particulièrement nos clients qui n’hésitent pas à les acheter de toutes les couleurs. En parallèle, nous commençons à développer notre propre marque pour toute la famille, essentiellement composée de tote bags et tee-shirts en coton bio labellisés GOTS car il couvre un large spectre en adéquation avec nos valeurs, tant au niveau social, environnemental et esthétique. » annonce Vanessa Gonzalez.

Le samedi 27 avril, l’équipe de Panafrica sera présente pour parler de sa démarche sociale, économique et environnementale. Un totebag en wax tissé dans un centre d’excellence textile par des femmes burkinabés sera offert pour tout achat.

Sélection enfant : La marque française pour enfants aux motifs sérigraphiés Coq en Pâte prône le règne animal. Une partie des bénéfices de la vente d’accessoires et textiles en coton biologique, se destine aux associations et zoos pour la préservation des espèces en voie de disparition.  Régulièrement, elle organise des collectes de fonds en lien avec les thématiques de ses collections. Une belle initiative à l’encontre de leurs effigies animales.

Pour qui ?

Pour tous, comme le souligne Vanessa Gonzalez, « les gens qui entrent chez Altermundi ne sont pas forcément investis, ils achètent au coup de cœur parce qu’ils aiment le produit. Les mœurs sont en train de changer et l’idée n’est pas de culpabiliser les gens. »

Le programme

Le pop-up sera rythmé de rencontres et ateliers pour sensibiliser les consommateurs de façon ludique :

Lundi 22 avril, 14h-18h : dégustation de chocolat Kosak.
Mardi 23 avril, 11h-12h30 & 14h-15h30 : Atelier DIY de création de bijoux avec Ni Une Ni Deux.
Mercredi 24 avril, 14h-17h : Atelier créatif de paper toys pour les enfants avec Cop en Pâte.
Jeudi 25 avril, jusqu’à 23h : Soirée rencontre avec l’équipe Altermundi.
Vendredi 26 avril, 14h-18h : Atelier DIY de création de bougie en cire de soja avec Opaark.
Samedi 27 avril, 14h-18h : Rencontre avec l’équipe de Panafrica. Un totebag en wax sera offert pour tout achat.

Le pop-up sera rythmé de rencontres et ateliers pour sensibiliser les consommateurs de façon ludique dont un atelier DIY de création de bougie en cire de soja avec Opaark.

On aime

Membre du Groupe SOS – tout comme le traiteur Instant Té – les équipes d’Altermundi sont fortement imprégnées de l’entité à vocation sociale. S’y côtoient assistantes sociales, personnels d’hôpitaux, maisons de retraite, infirmières, médecins…répartis en cinq cœurs de métiers : jeunesse, emploi, solidarité, santé, seniors.

Le lieu

Crée pour l’exposition universelle de 1900, le Pavillon Élysées a rouvert ses portes en 2018. Converti en espace événementiel, la ville de Paris y accueille le Traiteur Té, entreprise du Groupe Sos, pour les douze prochaines années. Thierry Marx, qui œuvre à la réinsertion professionnelle grâce à la multiplication d’écoles dispensant des cycles de formation diplomants gratuits, en est le chef à demeure. À l’occasion du pop-up, un café éphémère prendra place sous la verrière baignée de lumière avec une carte composée de produits responsables.

L’adresse

10 avenue des Champs-Élysées
75008 Paris

Les dates

Du lundi 22 avril au dimanche 28 avril.

Rédaction Juliette Sebille

j'AIME
TWEETER
PIN IT
LINKEDIN
Je découvre Cuir Invest

Consultez
le best-off
de la rubrique